Les recommandations en la matière sont claires : il faut faire au moins 30 minutes d’activités physiques intenses par jour pour les adultes et 60 minutes pour les enfants. L’OMS considère la sédentarité comme le 4è facteur de risque de décès. Depuis 2017 les médecins peuvent prescrire de l’activité physique à leurs patients atteints d’affections de longue durée. L’APEFPI vous accompagne sur ce sujet.

L’Ordre des médecins rappelle quelques vérités que les malades ont souvent tendance à oublier : rien de pire que la sédentarité, surtout pour ceux et celles qui souffrent de maladies chroniques. Les patient(e)s FPI n’échappent pas à la règle et s’ils doivent « adapter » cette activité à leurs capacités physiques et respiratoires, ils et elles ne doivent pas négliger de se livrer à quelques activités physiques quotidiennes.

130 maisons « Sport-Santé » ont été labellisées en janvier 2020. L’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité (ONAPS) a observé une réduction alarmante de l’activité physique et une hausse significative de la sédentarité pendant le confinement. Il est donc important de sortir de la « spirale du déconditionnement » dans laquelle chacun(e) peut aisément s’enfermer.

L’APEFPI vous propose un accompagnement adapté à votre état de santé.
N’hésitez pas à y avoir recours en vous inscrivant sur :
– le programme GETPHY ou
– le programme MOOVEN

C’est le moment de prendre de bonnes résolutions !

Bonnes fêtes de fin d’année

Le bureau de l’APEFPI*

Lisez : La santé par l’activité physique adaptée, sur le webzine de l’Ordre des Médecins