Changement à la tête de l’APEFPI : Françoise Enjalran passe la main.

L’APEFPI a récemment réuni son conseil d’administration pour prendre acte du départ de Françoise Enjalran, présidente et fondatrice de l’association, qui a décidé de passer la main. Le CA a nommé à l’unanimité Jean-Michel Fourrier à la tête de l’APEFPI.

L’assemblée générale de l’APEFPI devait initialement se tenir le 4 avril prochain. Les contraintes de confinement imposées à la population ont conduit les membres du CA de l’association à annuler ce rendez-vous annuel, qui sera reporté à une date ultérieure, une fois l’horizon de la pandémie éclairci.

Sans attendre la future assemblée générale, Françoise Enjalran, présidente de l’APEFPI depuis sa création, en janvier 2011, a décidé de présenter sa démission de son poste. Elle s’explique.

C’est avec beaucoup d’émotion et de regrets que j’ai pris cette décision, mais la raison doit dominer les sentiments” explique Françoise dans une lettre adressée à l’ensemble des membres du conseil d’administration et au-delà aux adhérents de l’association. ” A plus de 80 ans, je dois me rendre à l’évidence : il n’est plus raisonnable de continuer d’assumer cette tâche passionnante, mais dévorante ; mon mental fonctionne, bien mais le corps me dit halte-là, il faut ralentir.”
Sa décision a été facilitée par le fait que la relève est là, bien implantée, compétente et volontaire. “L’équipe qui me soutient et m’accompagne depuis longtemps a toute ma confiance“, poursuit Françoise. ” Je suis sûre que tous et toutes vont continuer ce que j’ai entrepris, et qui, à ce jour, connaît un développement extraordinaire. Nous récoltons ce qui a été semé depuis 10 ans. Depuis quelques années le bilan de nos actions est très positif. Le nombre de nos adhérents est en progression constante et les dons pour la recherche augmentent considérablement.

Pour la présidente sortante le bilan est tout aussi très positif au regard de des actions entreprises auprès des pneumologues, des malades et de leurs familles, dans de nombreuses régions (CHU) de l’Hexagone comme en Europe où l’APEFPI agit aux côtés de la Fédération Européenne “EU-IPFF”, qui rassemble aujourd’hui 18 associations issues de 13 pays de l’Union.
L’EU-IPFF avait prévu d’organiser à Varsovie, en avril, un grand Congrès européen consacré aux pathologies interstitielles et particulièrement à la FPI. Devaient y être présents les plus éminents pneumologues, invités à intervenir dans de nombreuses conférences sur les avancées de la recherche ou de la prise en charge des patients FPI. La Fédération a fait le choix de reporter cette réunion à 2020 compte tenu de la lutte contre la pandémie dûe au COVID-19.

Je n’abandonne pas l’Association, conclut Françoise Enjalran. Je désire continuer à servir les malades et les familles, à apporter mon expérience, à proposer des actions et entreprendre de créer une communauté de patients dans la vaste région Rhône-Alpes, avec les adhérents qui voudrons bien m’accompagner. Je regretterai tous les contacts sympathiques que j’ai entretenus avec vous tous, les relations amicales et les retours si sincères des malades concernant notre action. C’est une part de ma vie qui s’achève, mais vous resterez tous dans mon coeur. Merci à tous de votre aide et de votre accompagnement depuis si longtemps.