L’Hexagone comptabilise plus de 5 000 cas de coronavirus au 14 mars dernier. Santé Publique France fait état de 5 380 cas de coronavirus sur le territoire métropolitain. La région Grand Est et l’Ile-de-France ont dépassé le millier de cas. L’épidémie se concentre toujours dans les régions du nord et de l’est, même si presque toutes les régions ont dépassé la centaine de cas, comme le montre la carte ci-dessous.

Tousser ou éternuer dans votre coude sont des recommandations sanitaires que vous avez entendu à plusieurs reprises. Ces mesures sont nécessaires pour éviter une propagation rapide et massive du coronavirus. Car en toussant, vous pouvez projeter des milliers de gouttelettes avec à l’intérieur, le covid-19.

Le Pr Bruno Crestani, pneumologue à Bichat et membre du conseil scientifique de l’APEFPI, explique dans l’émission Allo Docteur(*) comment le virus se propage dans nos poumons

« Ces petites gouttelettes vont rencontrer les cellules qui sont dans le poumon. Le virus qui est dans la gouttelette va rencontrer la cellule, pénétrer dans les cellules et va utiliser la cellule pour se développer. Et en faisant ça, il détruit les cellules du poumon », confirme le Professeur Bruno Crestani, pneumologue à l’hôpital Bichat.

Comment les poumons sont-ils touchés ?

Plusieurs cellules des voies respiratoires sont touchées. Dans les bronches d’abord, les cellules productrices de mucus, essentielles pour protéger le tissu pulmonaire et les cils cellulaires, en charge de balayer les débris et virus hors de nos poumons peuvent être attaquées. Dans les poumons, le virus touche les pneumocytes au niveau des alvéoles et empêche les échanges d’air. Résultat, les organismes se défendent, tous différemment d’après ce spécialiste.

« La plupart du temps, on a juste un petit rhume puisque le virus a pu rentrer par les voies nasales, une simple bronchite, une toux pendant quelques jours, de la fièvre pendant 24h ou 48h et puis c’est tout. C’est la forme la plus fréquente. Parfois c’est beaucoup plus grave, et à ce moment là, on a du mal à respirer, avec beaucoup de fièvre, c’est le moment de venir à l’hôpital.» 

(*) Voir Allo Docteur du 17 mars 2020

L’Est de la France est le plus touché par le virus