Jusqu’à récemment, la légitimité des mesures barrières liées à la pandémie de COVID-19 a tenu essentiellement à l’expérience acquise lors des épidémies passées et aux modélisations des épidémiologistes. Elle est aujourd’hui confortée par un nombre croissant d’études observationnelles.

L’une d’elles a examiné l’influence de ces mesures sur les taux de croissance des cas positifs et de celle de la mortalité attribuable à l’épidémie sur l’ensemble du territoire des États-Unis d’Amérique, État par État.

Pour cela, elle a comparé ces taux avant la mise en place des mesures (de 14 jours avant à 3 jours après cette mise en place, pour tenir compte du délai d’incubation de la maladie) et après (de 4 à 21 jours après).

La période d’observation s’est déroulée en mars 2020, au moment où tous les États les avaient imposées. Les taux de croissance moyen des cas positifs ont diminué dès le 4è jour après la mise en place des mesures, d’environ 0,9% par jour.

En revanche, les auteurs n’ont observé aucune influence significative de la limitation des déplacements internes à chaque État sur ces taux [0.1% par jour ; IC95 : −0,04% à 0,3% ; P = 0.14). Pour eux, il n’est pas possible d’en tirer une conclusion, étant donné les difficultés à différencier l’influence de cette limitation avec celle des mesures de distanciation physique.

Les taux de croissance de la mortalité attribuable au COVID-19 ont diminué à partir du 7è jour après la date de mise en effet de la distanciation sociale, de 2% par jour en moyenne. Cependant ce résultat n’est plus statistiquement significatif à partir du 10è jour.

Les auteurs reconnaissent un certain nombre de biais à leur travail : les données sont agrégées, il existe un risque de confusion avec des changements survenus pendant la période de l’étude (par exemple, une augmentation du nombre de tests réalisés), l’influence des déplacements de populations entre États peut conduire à une sous-estimation de l’effet des mesures barrières.

Quoiqu’il en soit, ils estiment que ces mesures ont permis de diminuer le nombre de cas quotidiens dépistés d’environ 1.600 le 7è jour après leur mise en œuvre, d’environ 35.000 le 14è jour et d’environ 600.000 le 21è jour.

[Source : Serge Cannasse, Actualités Médicales, univadis.fr, 28 août 2020]

Référence : Mark J. Siedner et al. Social distancing to slow the US COVID-19 epidemic: Longitudinal pretest–posttest comparison group study. PLOS Medicine. 11 août 2020. 17(8): e1003244.