Le laboratoire américain Johnson & Johnson annonce un candidat vaccin contre le COVID-19 ainsi que l’engagement de fournir un milliard de doses de vaccins dans le monde afin de faire face à la pandémie.

Johnson & Johnson et BARDA engagent ensemble plus d’1 milliard de dollars dans la recherche et le développement d’un nouveau vaccin contre le coronavirus. J&J prévoit de lancer une phase 1 des études cliniques chez l’homme du vaccin candidat au plus tard en septembre 2020

Le laboratoire va mettre en œuvre de nouvelles capacités de production de vaccins aux États-Unis et une capacité supplémentaire à l’extérieur des États-Unis pour commencer cette production et assurer l’approvisionnement mondial en vaccin.

Johnson & Johnson a annoncé le 30 mars dernier

  • la sélection d’un candidat vaccin COVID-19 à partir d’études sur lesquelles il travaille depuis janvier 2020 ;
  • L’élargissement significatif du partenariat existant entre Janssen, Pharmaceutical Companies, filiale pharmaceutique de Johnson & Johnson et BARDA (Biomedical Advanced Research and Development Authority) ;
  • L’augmentation rapide de la capacité de production dans le but de fournir au niveau mondial plus d’un milliard de doses de vaccins. La société prévoit de commencer les études cliniques chez l’homme de son candidat vaccin au plus tard en septembre 2020 et prévoit que les premiers lots d’un vaccin COVID-19 pourraient être disponibles pour une autorisation d’utilisation d’urgence au début de 2021, un délai considérablement accéléré par rapport au processus de développement habituel d’un vaccin.

“Le monde est confronté à une crise urgente de santé publique et nous sommes déterminés à mettre à disposition un vaccin COVID-19 dans le monde entier aussi rapidement que possible, a déclaré Alex Gorsky, Président-Directeur Général de la société. Johnson & Johnson est bien positionné grâce à la combinaison de son expertise scientifique, de sa dimension mondiale et de sa force financière pour apporter ses ressources en collaboration avec d’autres afin d’accélérer la lutte contre cette pandémie“. 

“L’équipe mondiale d’experts de Johnson & Johnson a œuvré pour la recherche et le développement pour ce vaccin à des niveaux sans précédent, et nos équipes travaillent sans relâche aux côtés de BARDA, des partenaires scientifiques et des autorités sanitaires mondiales, a fait savoir de son côté Paul Stoffels, M.D., Directeur du Comité Exécutif et Directeur Scientifique de Johnson & Johnson,. Nous sommes très heureux d’avoir identifié un candidat vaccin à partir des études sur lesquelles nous travaillons depuis janvier. Nous avançons selon un calendrier accéléré vers la phase 1 des essais cliniques chez l’homme au plus tard en septembre 2020 et, grâce à la capacité de production mondiale que nous augmentons parallèlement à ces essais, nous pensons qu’un vaccin pourrait être prêt pour une utilisation d’urgence au début de 2021“.

Le candidat au vaccin COVID-19 de Johnson & Johnson

Johnson & Johnson a commencé ses efforts de recherche en janvier 2020, dès que la séquence du coronavirus (COVID-19) est devenue disponible, pour rechercher des candidats vaccins potentiels. Les équipes de recherche de Janssen, en collaboration avec le Beth Israel Deaconess Medical Center, qui fait partie de la Harvard Medical School, ont identifié et testé plusieurs candidats vaccins en utilisant la technologie Janssen AdVac®.

Grâce à des collaborations avec des scientifiques de plusieurs institutions universitaires, les vaccins identifiés ont ensuite été testés pour sélectionner ceux qui étaient les plus prometteurs pour produire une réponse immunitaire lors des essais précliniques.

Sur la base de ces travaux, Johnson & Johnson a identifié un candidat vaccin COVID-19 de premier plan. Grâce à un calendrier accéléré, J&J vise à lancer une étude clinique de phase 1 en septembre 2020, avec des données cliniques sur la sécurité et l’efficacité qui devraient être disponibles d’ici la fin de l’année. Cela pourrait permettre la disponibilité du vaccin pour une utilisation d’urgence au début de l’année 2021. À titre de comparaison, le processus classique de développement d’un vaccin implique un certain nombre d’étapes de recherche différentes, s’étendant sur 5 à 7 ans, avant même qu’un candidat ne soit considéré pour approbation.

Depuis plus de 20 ans, Johnson & Johnson a investi des milliards de dollars dans les antiviraux et les vaccins. Le programme de vaccins COVID-19 s’appuie sur les technologies éprouvées AdVac® et PER.C6® de Janssen qui permettent de développer rapidement de nouveaux candidats vaccins et de produire à grande échelle le candidat vaccin optimal. La même technologie a été utilisée pour développer et fabriquer le vaccin Ebola et construire nos candidats vaccins Zika, RSV et VIH qui sont en phase 2 ou 3 de développement clinique.

[Source : communiqué de Johnson&Johnson du 30 mars 2020]