Le Pr Bruno Crestani, vice-président de la Fondation du Souffle, nous parle ici d’un article publié aux Etats-Unis dans Chest, et qui évoque une recherche sur les « formes familiales » de la fibrose pulmonaire.

L’étude américaine met en évidence que 25 % des patients atteints de FPI ont au moins un cas dans leur famille d’autres maladies fibrosantes. Il faut donc diagnostiquer tôt la maladie. Les traitements anti-fibrosants fonctionnent, souligne le Pr Crestani. Des diagnostics génétiques sont possibles, des groupes travaillent pour identifier les formes familiales de fibroses, pour identifier les gènes et trouver les bons traitements.

Le Pr Crestani souligne en fin d’intervention le soutien apporté par l’APEFPI à la recherche sur la FPI.

(Crédit Photo : Roche]