FPI : attention à la pollution !

La pollution atmosphérique joue un rôle dans l’évolution des maladies pulmonaires chroniques et également dans la fibrose pulmonaire idiopathique. L’exposition cumulée aux particules fines pourrait avoir un impact sur la sévérité de la fonction respiratoire initiale, sur la progression de la maladie et sur la mortalité des patients ayant une FPI. Mise au point avec le Dr Lucile Sesé, pneumologue à Bobigny.

[Source : Vivre avec la FPI, Lettre d’Information de Boehringer-Ingelheim]