La peinture au service de la recherche sur la FPI

Microbiologiste durant sa vie active, insatiable chercheur, Yves Lebesgue, 74 ans, est aussi un peintre amoureux de tous les arts et de toutes les méthodes. Dans l’atelier de sa maison du Vexin, à Commeny, il peint chaque jour et y “cultive le beau”, comme il aime à le dire. Atteint de fibrose pulmonaire idiopathique, il a récemment organisé une exposition – ouverte jusqu’au 9 juin – dans la Maison Rose d’Auvers-sur-Oise en vue de vendre ses toiles au bénéfice de l’Inserm et de la recherche sur les maladies rares.

J-Marie De Souza, Danièle et Yves Lebesgue, Françoise Enjalran et Bruno Crestani

Sa maladie – la fibrose pulmonaire idiopathique – s’est invitée, il y a quelques années, à son chevet et à son chevalet, sans lui laisser entrevoir de possibilité de guérison. Mais Yves Lebesgue a délibérement choisi de prendre le contrepied et de participer, à sa manière, à la rechercher sur cette pathologie rare qui est le lot de quelques milliers de personnes en France. Le 25 mai dernier, à Auvers-sur-Oise, – où Charles-François Daubigny achète en 1860 un terrain pour y établir son « atelier à la campagne», dénommé la “maison rose” -, Yves a présenté quelque 120 toiles de sa production, dont une dizaine a été vendue au profit de la recherche.

Un vernissage qui a rencontré son public (Photo André Garcia)

L’art au service de la FPI

Une soixantaine de personnes a répondu présent à son invitation, amis, connaissances, membres de la famille, malades atteints de FPI. Le Pr Bruno Crestani, chef du service de pneumologie de l’hôpital Bichat, en charge du Centre de compétences des maladies rares pulmonaires, et chercheur à l’Inserm, unité 1152, a fait le déplacement pour la circonstance. La rencontre, placée sous le thème de “l’art au service de la Fibrose Pulmonaire idiopathique, a ainsi permis, a au total permis la vente d’une dizaine de toiles d’Yves Lebesgue. Les fonds iront à l’unité de l’Inserm.

Pr. Bruno Crestani

Toute sa vie de travail, toute sa vie d’entrepreneur Yves Lebesgue a apprécié, critiqué, observé, a dit de lui André Garcia, son neveu. Mais surtout, il a aidé tous ceux qui l’ont croisé. Participer aux causes les plus nobles, les plus urgentes a toujours été son état d’être. Participant financièrement. Participant en s’impliquant personnellement. A la retraite, car il a fini par vieillir, il continue à aider, à participer, à aimer, à enseigner tous ses savoirs.”

Yves au piano (Photo André Garcia)

La vente se poursuivra jusqu’au 9 juin prochain (voir en bas de page), période durant laquelle un plus vaste public pourra apprécier la qualité d’une peinture dont les thèmes ont été puisés au fond de l’âme d’Yves, en s’appuyant sur les souvenirs des grands espaces du Montana, du Canada ou encore de la campagne vexinnoise ou dieppoise. “Chaque souvenir est posé avec une réelle maîtrise, avec des retenues, des silences. Le Beau est porteur d’espérance et Yves Lebesgue a une vision “panthéique” de la nature”, écrit-on sur lui.

Quelques toiles présentées à l’exposition (Photo André Garcia)

“Yves Legesgue est un de nos malades, a fait savoir Françoise Enjalran au nom de l’APEFPI. Il a fait le choix personnel de peindre, pour son plaisir, mais également pour mettre son art au service de la recherche sur la fibrose pulmonaire idiopathique. Les bénéfices des toiles d’Yves qui vous sont proposées dans cette belle Maison Rose d’Auvers sur Oise iront à la recherche, que nous avons déjà accompagnée dans un proche passé. Qu’il en soit ici remercié, chaleureusement, au nom de tous les malades que je représente ici et en mon nom propre. Car je connais Yves de longue date et mesure à quel point son geste est emprunt de chaleur, de désintéressement et d’amitié.”

Soutenu par son épouse Danièle, entouré de ses nombreux amis, Yves aura mené ce projet comme l’entrepreneur qu’il a été, préférant un ouverture sur le monde à un repli sur soi, pour que cette maladie sans cause puisse un jour être vaincue. L’homme est attachant. Le peintre peut l’être aussi, pour peu que vous laissiez libre cours à votre imagination et vous laissiez porter par l’invitation au voyage de chacune de ses toiles.

Danièle et Yves Lebesgue à leur domicile de Commeny

Lieu de l’exposition :
La Maison Rose, 59 rue Daubigny, 95 430 Auvers-sur-Oise.
Tél : 06 12 33 64 37

Dates : 31 mai au 2 juin et 7 au 9 juin 2029