Aujourd’hui s’est ouvert à Paris le congrès de la Société Européenne du Respiratoire (ERS) qui rassemblera 5 jours durant des médecins pneumologues issus de l’ensemble des pays de la communauté européenne. La première journée a été marquée par la tenue d’une rencontre des patients européens sous l’égide de la Fondation Euopéenne du Poumon (ELF) à laquelle était associée l’APEFPI représentée par Françoise Enjalran, présidente, et Bernard Mallet, patient greffé du poumon et résident à Paris. Cette réunion a permis de dresser un panorama des interventions et initiatives des associations européenne de patients dans le domaine respiratoire.

Madame Isabel Saravia, directrice d’ELF, a accueilli les participants, au nombre d’une centaine, issus de tous les pays de lUE. Mina Gaga, présidente de l’ERS a salué les patients présents, évoqué les nombreuses initiatives engagées par leurs représentants ici ou là en Europe, souligné leur importance et leur rôle, tant auprès des soignants que dans les systèmes de santé dans leur ensemble. “Vous êtes des maillons essentiels de la chaîne des soins”, a souligné cette dernière.

Annie Descoteaux (photo), chef de projet à l’unité des “partenariats patients” de l’université de Montréal, a longuement expliqué la nature des relations engagées entre patients experts et médecins en formation. Des étudiants en médecins de 13 spécialités médicales ont ainsi pu bénéficier des avis de patients experts dans leur cursus universitaire des 1ère et 2è année.  Au total, entre 2011 et 2017, le nombre d’étudiants en médecine ou en sciences de la santé formés par les patients sur des thèmes très variés s’est accru d’une année sur l’autre, pour dépasser les 2000. L’après-midi de cette cession patients a été consacrée à la présentation de différentes initiatives conduites par les associations italienne (ASMA Game Over), anglaise (Setting up a nurse helpline), ou encore ukrainienne (Collaboration for better PHuture).

La France bien représentée

Lilya Gentet (photo à droite en coiffe normande), médecin pneumologue représentante de la FFAAIR, a présenté un Quiz à l’assemblée des participants visant à tester leur niveau de connaissance sur les maladies respiratoires en s’appuyant sur des exemples très variés et très ludiques.
Marie-Agnès Wiss (photo à droite, assise), président de la FFAAIR, a clôturé cette journée patients. Cette dernière a également dans la matinée Respir@cktion, le premier hackathon dédié à l’innovation digitale pour les pathologies respiratoires. La FFAAIR a soutenu cette initiative depuis sa création en devenant membre de son comité d’organisation.

Jean-Jacques Cristofari