Sur orientation d’un médecin, Toute personne angoissée ou déprimée peut bénéficier d’un accompagnement par un psychologue partenaire (conventionné avec l’Assurance-Maladie) jusqu’à 8 séances par an. Le dispositif est ouvert aux patients en Affection de Longue Durée (ALD), dont les FPI.

Le principe du dispositif MonPsy : jusqu’à huit séances sur un an chez le psychologue, remboursées, pendant un an. Pour bénéficier de ce remboursement, des règles sont à respecter. La première, c’est de passer par votre médecin généraliste traitant si vous vous sentez angoissé ou déprimé (soit « une souffrance psychique d’intensité légère à modérée* ». Il évaluera votre état et pourra vous orienter vers un psychologue partenaire, muni d’une lettre d’adressage. C’est la condition d’un remboursement par votre CPAM.

Pour bénéficier d’un remboursement, vous devez impérativement consulter un psychologue partenaire du dispositif (un annuaire régulièrement actualisé sera prochainement disponible sur la page Santé.gouv). Le premier rendez-vous, dénommé « entretien d’évaluation », se tient en présentiel. Cette séance coûtera 40 euros. Les suivantes (7 au maximum) peuvent être réalisées au cabinet ou à distance. Elles coûteront chacune 30 euros. Il faudra régler votre psychologue à l’issue de chaque séance, ou après plusieurs séances. Ce dernier ne peut pas pratiquer le dépassement d’honoraires.

Pour se faire rembourser, le praticien devra remplir une feuille de soins qui sera adressée à votre organisme d’assurance maladie. Ce dernier vous remboursera à hauteur de 60% (soit 24 euros la première séance et 18 euros les suivantes). Votre mutuelle peut prendre en charge les 40% restants. Contactez là au préalable pour vous assurer de ce remboursement complémentaire.

Que se passe-t-il à l’issue des 8 séances ? Votre médecin et le psychologue vont faire ensemble un point sur votre situation, avec votre accord. Si votre état le nécessite, le médecin peut vous orienter vers des structures spécialisées comme les centres médico-psychologiques (CMP) ou chez un psychiatre (en libéral ou à l’hôpital). Vous pourrez également poursuivre des séances avec le même psychologue, mais vous ne serez plus remboursé au-delà des 8 séances.

Pour en Savoir plus : https://monpsy.sante.gouv.fr/patients