Les personnes déjà vaccinées avec AstraZeneca, en l’occurrence âgées de plus de 75 ans ou entre 50 et 74 ans, mais présentant des comorbidités, “ne sont pas en danger”, a fait savoir le ministre de la Santé Olivier Véran ce mardi. L’Agence européenne du médicament (EMA) vient de confirmer ce jeudi que le vaccin AstraZeneca est “sûr et efficace”.

Le vaccin n’était pas associé à une augmentation du risque global d’événements thromboemboliques ou de caillots sanguins “, a indiqué clairement l’EMA, qui a ajouté : ” Nous ne pouvons pas exclure définitivement un lien” entre les cas rares de coagulation et la vaccination “.

La plupart de ces incidents concernaient des personnes de moins de 55 ans et la majorité étaient des femmes. Étant donné que ces événements sont rares et que le COVID-19 lui-même provoque souvent des troubles de la coagulation sanguine chez les patients, il est difficile d’estimer un taux de base pour ces événements chez les personnes qui n’ont pas reçu le vaccin“, souligne encore l’EMA

L’Agence européenne des médicaments recommande son utilisation pour la poursuite de la vaccination, mais poursuit les investigations. L’EMA considère que les agences nationales devraient informer les patients des types de risques, même s’ils sont considérés comme très rares.

“Le vaccin n’est pas lié à une augmentation des cas de caillots sanguins“, a précisé Emer Cooke. “Il demeure très important de suivre de très près les effets indésirables, afin de pouvoir mettre à jour” les informations pour les personnes qui souhaitent se faire vacciner.

L’agence souhaite néanmoins faire évoluer la notice du produit : “Notre comité recommande l’adjonction d’un avertissement sur la notice du vaccin” AstraZeneca à propos de potentiels effets indésirables, a indiqué Sabine Strauss, présidente du Comité de sécurité de l’EMA. Ce, afin que les personnes vaccinées “connaissent les symptômes [des thromboses] qui doivent attirer leur attention”. Et l’EMA de préciser qu’elle “ne peut exclure définitivement” un lien avec des troubles de la coagulation rares.

L’OMS s’était déjà prononcée mercredi en faveur de la poursuite de la vaccination avec AstraZeneca, dans un communiqué officiel. “Dans les campagnes de vaccination de grande envergure, il est courant pour les pays de signaler les événements indésirables potentiels après la vaccination“, expliquait l’Organisation mondiale de la santé, précisant qu’à l’heure actuelle, “les avantages du vaccin AstraZeneca l’emportent sur ses risques“.

Information aux patients (Source : EMA)

Le vaccin COVID-19 AstraZeneca n’est pas associé à un risque global accru de troubles de la coagulation sanguine.
• Il y a eu de très rares cas de caillots sanguins inhabituels accompagnés de faibles taux de plaquettes sanguines (composants qui aident le sang à coaguler) après la vaccination. Les cas signalés concernaient presque tous des femmes de moins de 55 ans.

• Étant donné que le COVID-19 peut être si grave et si répandu, les avantages du vaccin pour sa prévention l’emportent sur les risques d’effets secondaires.
• Cependant, si vous présentez l’un des effets suivants après avoir reçu le vaccin COVID-19 AstraZeneca :
– essoufflement,
– douleur à la poitrine ou à l’estomac,
– gonflement ou froid dans un bras ou une jambe,
– maux de tête sévères ou aggravés ou vision trouble après la vaccination,
– saignement persistant, o de multiples petites ecchymoses, des taches rougeâtres ou violacées ou des cloques de sang sous la peau,

veuillez demander une assistance médicale rapide et mentionner votre vaccination récente.”