Le conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, présidé par le Pr. Alain Fischer, a remis le 14 janvier au ministre des Solidarités et de la Santé une note relative à la vaccination « en très haute priorité des personnes à très haut risque ». Les patients FPI en font partie. Vous êtes donc invités à vous rapprocher de votre médecin traitant pour obtenir une ordonnance de vaccination.

Il s’agit des patients :
- atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
- atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
- transplantés d’organes solides ;
- transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
- atteints de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
- atteints de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste spécifique établie par le COS et les filières de santé maladies rares) ;
- atteints de trisomie 21.

Dans la liste de pathologies rares justifiant une vaccination en très haute priorité contre la COVID-19 figure les Filières de Santé Maladies Rares, dont celle de Respifil. La fibrose pulmonaire en fait clairement partie :

Les patients FPI sont prioritaires

Compte-tenu de la nécessité de s’assurer du respect des critères médicaux, les patients concernés devront avoir une prescription médicale de leur médecin traitant pour bénéficier de la vaccination sans critère d’âge.

Il vous appartient donc de vous rapprocher de votre médecin traitant – généraliste ou pneumologue – pour lui demander une prescription médicale et vous inscrire ou faire inscrire auprès des centres d’appels de votre région : pour accéder à leur liste CLIQUEZ ICI